jeudi

Expo collective a la galerie les Singulier

"Maître et Démettre" - 8 mai au 3 juin 2008


Vingt ans, mes premiers émois, avec Kabull et Les Tépazes au festival d’Avant-Garde en 1985, de grands cris en noir et blanc contre l’arpatheid déroulés en 1986 sur la façade de Beaubourg, ma rencontre avec le groupe Banlieue-Banlieue, l’appel des cent sur la pelouse de Reuilly, avec mon père, l’ouverture de la galerie Horloge en 1987, Margat, Paella, Larrivaz, Murua, Campos, Kenji, Lartigue, Lef, déjà présents, Lindstrom et Matta, de passage, Marc Verrechia mon premier collectionneur et compagnon fidèle, Axel et Peter Keen, Georges Boudaille, cet électron libre de l’art contemporain qui me transmis son amour pour les artistes, sa défiance envers les institutions et un profond sens moral des valeurs, ma mère, qui toujours me soutint, omniprésente dans tous mes combats, les amis, Joël, Benoît et Cherif le colosse, les confidentes, Marie, Doudoune et Lynn, mes errances, nos succès, Art Jonction à Nice avec Margat dans le camion, Artension et Souchaud toujours à nos côtés, les Issambres et l’incendie de Génération 21, Alain et Eliane, amateurs armateurs , fondateurs du cercle des intimes, Nina Childress et ses bonbons, Campos et le clocher d’Estagel, mon Latour de France, Cazenove et ses vignes, Pierre et sa moto, Olive, Pedro, Didier, Philippe et les autres, Sarda et l’Opéra, Raymond et Sandrine, Paella, sa rétro et son fil rouge, Stéphanie la timide effrontée, Epinal, les vosgiens champions de l’amitié et de l’art vivant, la première exposition d’art contemporain africain à Tunis en 1994, Olivier et Patricia, Denis et Seguin ; la femme de ma vie Agata, ses grandes icônes païennes, la lumière enfin ! Michael Bethe Sélassié au musée de Chartres face à la cathédrale, la crise, l’isolement, Varsovie, Wojtech et Anna, Guy, ses coups de gueule, sa générosité et l’espoir renaissant, Calder et sa maquette, la rencontre avec Ousmane Sow, son exposition à Tours, avec Dominique et Alain, l’Espace Chateauneuf, Campos au musée de Lodève avec Maïté, Gauguin et sa déesse, avec Thierry,Vincent Deforges, soutien de tous les instants, partenaire de jeux, Aïni et ses guerrières comme une grande claque dans la gueule, avec Daphné Tesson, la critique angélique, Lef Forster, l’homme en noir, mon pilier, le douzième prophète, Enjalbert, une bouffée de fraîcheur, Billiard son chapeau et ses conseils, Pisu son scooter et ses films au karcher, Gaelle sa présence et ses mots, Gérenton l’alchimiste, Larrivaz l’échangiste, Dix10, les empêcheurs de tourner en rond, Cerredo le truculent, Murua le poète sorcier, Lartigue le primitif éclatant, Cervera le peintre voyageur, Pepe Cerda mon Courbet à moi, Sapey-Triomphe le magicien des images, Art Paris, Fabienne et Paul, Brigitte la discrète, l’ami Antoine et les vastes espaces de la galerie Blanche, Levkovitch l’enchanteur, Promenheur spectateur de l’indicible, Guillaume, l’ami passionné, l’homme providentiel, l’associé courageux, le sauveur, le Lanceur, 2002 : la consécration, Philippe le notaire du bonheur, Jacques l’artificier collectionneur, Marika l’amie éclairée, Nicolas et Joelle les proches bienveillants, 2003:la chute, toujours irresponsablement fidèle à l’humain, mes enfants, Stella et Soni, la musique, la grâce, 2004 : lancement de Violentes Femmes, avec l’érudit Daydé, Nina Zivancevic, la poétesse serbe, Anne Simon et Christine Dettrez les analytiques romanesques, Pierre Raine le graphiste émérite, vive Agata, Anne, Maria, Estela et Sandrine ! Van der Linden la fauve, Torres la pudique, Buil la pasionaria, Agata et Sohanne, la peinture au rang du sacré, Enjalbert comme une mitraillette déjantée, 2004 : L’humanité à la fête de l’Humanité, avec Patrick, Michel et Sylvie, avec Eva la Walkyrie, rencontre avec Rosa Moussaoui, vive l’écriture, Hélène T. toujours présente dans l’ombre, 2005 : Freshfields intervention sur site avec Benoit le complice de toujours, le meilleur ami, 2007 : Paella toujours là est à l’Huma, avec Fabrice, appel au soutien des anciens avec Christophe l’éclaireur admirable et Claude le comparse de virée, Paul-Henri cœur vaillant, pourfendeur de l’impossible, 2008 : sortie des terres de Pasques l’égyptien, Sow s’annonce dans le 93 avec Besson, Béatrice et sa rigueur, son œil, son style, Patrice le gentleman grognard, Freak Wave comme un retour vers Krabs, Kayenne, Raid Baron et les autres, avec Allemane le sensationniste, Kiki Picasso, Olivia Clavel, Muzo ,Claire et tous ceux, venus, partis, à venir, à découvrir toujours et encore, alors merci pour tout ce temps et à dans vingt ans, amoureusement. Frédéric Roulette

Les Artistes:

Philippe Aïni, Olivier Allemane, Maria Buil, Alain Campos, Cherif, Pepe Cerda, André Cervera, Olivia Clavel, Christophe Compiano, Dix10, Sandrine Enjalbert, Marc Gérenton, Kenji, Kiki Picasso, Dominique Larrivaz, Martin Lartigue, Léon Levkovitch, Alexandre Levkovitch, Hélène Lhote, Anne van der Linden, Jean François Lopez Pla, Emma Malig, Pascal Margat, Jildaz Migot, Mario Murua , Muzo, Paella, Sébastien Pasques, Joël Pico, L.P Promenheur, Frédéric Sapey Triomphe, Agata Siecinska, Ousmane Sow et Béatrice Soulé, Isabelle Tejou, Estela Torres, Mica L. John Valcke, Marc Verrecchia, Nina Zivancevic, Kristophe Szalek, Colin Askey, Fabien Cerredo, Banlieue Banlieue, Philippe Chancel, Speedy Graphito, Mickaël Bethe Sélassié, Nina Childress, Nick Lawrence, Christophe de Vareilles, Faucheur, Bruno Hadjadj, Kim Prisu, Eterno, Terry Evans, Tan Truong, Diego Movilla et tous les plasticiens de "The Freak Wave".

1 commentaire:

matias a dit…

Très bonne exposition... ça me ramène aux année 80